L’ÉQUIPE EKITIA

Installée depuis le mois de mai 2020 à la Cité à Toulouse (les anciennes Halles Latécoère) Ekitia s’est peu à peu renforcée et comprend désormais 8 personnes mobilisant des compétences autour de la data, de l’éthique, du droit du numérique et de l’économie de la donnée.

Directeur
Olivier Auradou

Après plus de 16 années en tant que journaliste dans un grand média régional, notamment sur des thématiques d’innovation, puis en responsabilités managériales, Olivier a décidé de changer de voie pour entamer une deuxième vie professionnelle à 40 ans.
Il est devenu en juin 2019 délégué général d’Ekitia, puis directeur en décembre 2020, où il opère à la fois les fonctions de gestion de l’association, de coordination entre l’ensemble des membres, de développement stratégique, de communication, ou encore de représentation de l’association auprès de l’écosystème.
Son credo ? Dire ce qu’on fait, et faire ce qu’on dit. Et avec bonne humeur si possible !

Référente en éthique des usages des données et de l'IA
Anthéa Serafin

Ayant suivi une formation de juriste, Anthéa s’est spécialisée dans le droit international et le droit de l’Union Européenne. En parallèle, l’influence d’autres disciplines telles que l’éthique, la politique et l’économie sur le processus de création de la norme a toujours nourri ses réflexions. Ce parcours l’a conduite à réaliser en 2019 un mémoire de recherche sur les stratégies menées par l’UNESCO et par l’UE en matière d’intelligence artificielle. L’éthique étant un pilier de ces stratégies, elle a depuis poursuivi et étendu ses recherches à l’éthique des usages des données tous secteurs confondus, et met cette expertise au service d’Ekitia en tant que référente en la matière. Elle est par ailleurs membre de l’équipe de recherche BIOETHICS, rattachée à l’INSERM et à l’Université Paul Sabatier de Toulouse (CERPOP, UMR1295).

Juriste, cheffe de projet gouvernance des données
Pauline Zordan

Après une Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles en économie et deux Licences en Droit et sciences politiques et en Philosophie, Pauline a décroché un Master 2 en Droit du numérique et intelligence artificielle à l’Université Toulouse 1 Capitole de Toulouse.
Forte de ce parcours universitaire varié, elle s’intéresse particulièrement aux enjeux économiques, sociaux et éthiques dans le domaine du numérique.
Présente au sein d’Ekitia depuis septembre 2019, elle y occupe le poste de Cheffe de projet gouvernance des données.
De nature dynamique et optimiste, elle intervient dans différents projets notamment autour de réflexions sur les enjeux de souveraineté et de gouvernance numérique.

Doctorante gouvernance de la donnée
Lisa Feriol

Après avoir suivi une formation de juriste, Lisa s’est spécialisée dans les questions juridiques et éthiques reliées au domaine de la santé par un double master en Ethique du soin et recherche et en Droit de la santé.

Intéressée par les conséquences du développement du numérique dans ce domaine, mais également par l’aspect multidisciplinaire de cette problématique, elle commence au sein de l’équipe une thèse CIFRE sur les enjeux juridiques de la gouvernance du partage des données de santé en Europe et en France.

Ce format particulier de doctorat, promouvant l’interaction entre le monde socio-économique et celui de la recherche publique, lui permettra d’approcher de manière pratique son sujet de recherche par ses activités au sein d’Ekitia et d’aborder les aspects plus théoriques par son implication dans l’équipe BIOETHICS rattachée à l’INSERM et à l’Université Paul Sabatier de Toulouse (CERPOP, UMR1295).

Cheffe de projet data collaboratif
Agathe Granier

Suite à l’obtention de son diplôme d’ingénieur en Mathématiques Appliquées à l’INSA de Toulouse, Agathe a travaillé en tant que consultante en financement de l’innovation, au sein d’un cabinet de conseil.

Actuellement cheffe de projet data collaboratif au sein d’Ekitia, elle contribue à l’étude et l’expérimentation de solutions techniques pour faciliter les partages de donnée. De nature curieuse, elle est particulièrement intéressée par les cas d’usage expérimentaux et innovants.

Brand Manager
Inès Mouysset

Après l’obtention de son BTS Communication, Inès se dirige vers l’école supérieure de communication et publicité (ISCOM) de Toulouse pour continuer son cursus dans le marketing. Intéressée par l’évolution du numérique et son impact sur l’avenir de la communication et du marketing, elle rédige son mémoire de recherche de Master 1 sur le Métavers et son enjeu pour les marques.

Pour sa dernière année en Master 2, elle a choisi de se spécialiser dans les big data et les stratégies innovantes. Elle rejoint l’équipe d’Ekitia en tant que Brand Manager.

Responsable de la médiation et de l'accompagnement éthique
Marilyne Barisic

Coordinatrice de projets web et numériques pendant 10 ans, Marilyne connaît bien le secteur des nouvelles technologies et du web. Elle s’est spécialisée dans le conseil, la formation et l’accompagnement d’équipes et de réseaux d’acteurs aux méthodes collaboratives et d’intelligence collective.
Très active dans le milieu associatif de la transition et des communs, elle œuvre à la mise en action de chacun.e. par des expériences apprenantes : débats citoyens, marathons créatifs, hackathons…

Marilyne a rejoint en février 2024 l’équipe d’Ekitia au poste de responsable de la médiation et de l’accompagnement éthique. Ses missions visent notamment à élargir et promouvoir les actions de sensibilisation et d’acculturation aux enjeux de l’IA et de la donnée éthique.

Chargée de projet data
Julia Soufflet

Après avoir terminé sa quatrième année d’école d’ingénieur à l’INSA Toulouse, spécialisée en mathématiques appliquées, Julia rejoint l’équipe d’Ekitia en tant que chargée de projet data. Elle se consacre à l’étude des Privacy Enhancing Techniques (PET) pour garantir la protection des données. Sa mission inclut la réalisation d’un état de l’art des solutions existantes et la conduite de benchmarks afin de déterminer les meilleures pratiques en matière de protection de la vie privée.

Passionnée par l’innovation technologique et les enjeux éthiques liés à l’intelligence artificielle, elle apporte son expertise en mathématiques appliquées pour contribuer à la sécurisation des espaces de données territoriaux. Elle s’intéresse particulièrement aux solutions innovantes et aux nouvelles approches pour améliorer la confidentialité des données.

Conseiller scientifique
Michel Petit

Ingénieur agronome et docteur de l’UPMC en océanologie, Michel est un spécialiste reconnu en télédétection aérospatiale et écologie opérationnelle. Trente-neuf ans à l’IRD l’ont conduit à exercer son métier de chercheur puis de directeur de recherche en Afrique de l’Ouest, dans le Pacifique Ouest et Central et dans l’océan Indien.
Jusqu’à fin 2011, il a coordonné de nombreux programmes nationaux et internationaux d’observation de la Terre au sein d’unités qu’il a cofondées à la Maison de la Télédétection de Montpellier. Concepteur et coordinateur d’un réseau de plateformes de surveillance de l’environnement assistée par satellites, intégrant des stations de réception directe, il a notamment proposé dès 2005 un modèle d’accès libre aux données satellitaires très haute-résolution pour la recherche et la sphère publique.
À partir de 2012, il a aussi présidé plusieurs instances scientifiques et occupé le poste de directeur de IRD-France-Sud (950 agents dans 38 UMR, en majorité en Occitanie).